#bio #biolife #organic #natural. En voilà des hashtag tendance. Couplés à une jolie photo, ils pourraient même vous rapporter des followers et une image healthy à en faire pâlir votre influenceur préféré. On en oublierait presque que le bio est en fait une véritable alternative pour consommer mieux et entretenir sa santé.

Alors, le bio c’est quoi ?

L’appellation « bio » désigne un produit issu d’une agriculture biologique. Une filière agricole garantie sans engrais et pesticides synthétiques (il faut insister sur ce mot ! Les engrais et pesticides naturels existent et sont utilisés). Inscrit dans une démarche de respect de l’environnement et de la biodiversité (du moins il paraît), le bio utilise des matières organiques naturelles et le principe de rotation des cultures. L’objectif étant d’améliorer et parfois même d’augmenter la qualité et la fertilité de nos sols. Tout est dans le respect d’un équilibre naturel. Ce mode de production alternatif date des années 20.

Le bio ça se mange, ça ne se porte pas !

Les tissus bios sont d’origine naturelle, végétale ou animale.

Oubliez les tissus synthétiques comme le polyester.

Pour être certifié biologique, un tissu est produit selon

un cahier des charges qui réduit au maximum les risques

écologiques liés à sa production.

Les exploitations agricoles assurent notre alimentation (viande, poisson, lait, canne à sucre, riz…). Voilà pourquoi, le bio, on en parle surtout dans nos rayons de supermarché. Pourtant au quotidien, l’agriculture nous permet aussi de nous habiller. Le coton, le lin, la laine sont tous issus de ce même secteur agricole. Et on n’y pense même plus.

Les bienfaits d’un tissu bio.

En plus d’être non allergène, un tissu bio sera plus doux et plus souple qu’un tissu issu de l’agriculture standard (ceux qui ont déjà adopté la vague vous le diront 😉 ).

Oui mais...le bio c’est eco friendly ?

C’est là que tout se complique. Bio ne signifie pas toujours fait avec amour et précaution.

D’ailleurs, vous pouvez vous en rendre compte très facilement. Regardez les étals de fruits et légumes bios de votre supermarché. On y trouve du bio venu des 4 coins du globe. Un comble quand, dans nos rues ou nos jardins réunionnais, poussent facilement des kilos fruits et légumes. Vous ne serez pas à l’abri de ce genre de mauvaises surprises pour vos textiles bios. Et puis, dans quelles conditions de travail sont cultivés ou traités ces tissus miracles ? Le bio ne le dit pas.

Notre éthique
Studio odyssée soutient

Gran chemin, ti chemin...

A la Réunion, le plus gros problème vient de notre zone géographique. 

Prenez notre atelier partenaire. Nous l’avons choisi car il est labellisé et respecte des normes internationales qui attestent de la qualité de nos tissus et nous rassure sur les conditions de travail des ouvriers. 

Mais cet atelier est basé au Bangladesh.


Nous estimons que la distance entre elle et nos différents ateliers réunionnais est encore trop grande. On en vient donc à la question du circuit court. Notre objectif à moyen terme est de réunir la filature, la teinturerie, l’atelier de broderie, l’atelier de sérigraphie, la confection, l’étiquetage et le service d’expédition sur le territoire réunionnais.  Nous éviterons ainsi un bilan carbone moyen et par la même occasion, nous valoriserons la main-d’œuvre locale.

Du coup, bio c’est bon ?

Oui, mais ça ne suffit pas. Le bio devrait être couplé à un achat local, écologique et soucieux de la condition humaine. Sinon ça ne serait qu’un coup d’épée dans l’eau ou un mot pour se donner bonne conscience. Heureusement, plusieurs labels peuvent nous certifier un produit bio et cohérent en tout point et dans une véritable démarche de développement durable.

Nous pourrions en faire l’objet d’un prochain article. Qu’en pensez-vous ? 

Laissez-nous vos avis en commentaire si vous aussi vous êtes perdu dans cet océan de label. On se fera un plaisir de vous éclairer. 

Laisser un commentaire