Pour un meilleur lendemain

Avec le grand boum du confinement dans nos vies, nous avons vu nos habitudes de consommateurs changer ces dernières semaines.

Il n’y a qu’à voir l’augmentation déjà constatée des ventes directes entre producteurs et consommateurs. Que ce soit pour les fruits et légumes, le poisson, la viande… Cette crise sanitaire, aussi tragique qu’elle soit nous montre bel et bien que nous devons revoir notre système économique et notre manière de consommer.

www.wedemain.fr

Local, proximité, simplicité, et contact.

Toutes ces idées que nous cherchons à mettre en avant avec notre marque sont malheureusement confortées par cette épreuve que nous sommes en train de passer.

Local.

Pour ne plus avoir à dépendre de ressources qui mettent parfois trop de temps à arriver de pays lointains dont nous dépendons.

Proximité.

Parce que trouver ce qu’il nous faut en ne faisant que quelques pas réduirait grandement notre impact néfaste sur l’environnement. Et cet impact, on l’a bien vu ces derniers jours un peu partout où la nature reprend ses droits, il est réel.

Simplicité.

Parce que trop de détours, trop d’intermédiaires entraînent des logistiques compliquées, de trop nombreux contacts qui viennent parasiter des procédures déjà trop longues quand on a besoin maintenant et pas demain de ceci ou de cela.

Contact.

Car on le voit aujourd’hui, couper de tout, ce sont de ces liens humains dont nous manquons le plus. Plus que jamais nous devons remettre l’humain au cœur de tous nos projets.

T-shirt-Jeune Pousse

Jeune pousse !

Juste avant que cette crise ne nous ait touché, nous étions fiers de vous présenter notre nouvelle capsule qui prônait l’idée de se mettre au vert. De faire attention à nos gestes et de revoir nos comportements.

Nous ne changerons pas les choses avec un t-shirt ou avec une chemise.

Cependant, ce sont de petites graines, que l’on arrose, que l’on voit germer, devenir de jeunes pousses, puis de belles fleurs qui donneront des fruits remplis d’autres graines et voilà que cette belle idée pourrait se répandre aussi vite qu’un terrible virus.

Nos vêtements sont le reflet de nos pensées. De notre humeur par moment.

Bref, de ce que nous sommes.

Et il est vrai aussi que de notre manière de manger dépendra notre santé.

Nous devons aujourd’hui en avoir conscience.

Préparer l'après...

Ce n’est plus (et ça n’a jamais été) qu’une pensée de marginal, de baba cool ou de bobo que de prendre soin de notre planète et des êtres qui la peuplent.

Prenons alors le temps du confinement pour réfléchir à tout ça.

Pour prendre des forces.

Pour repartir sur de bonnes bases.

En attendant, restez chez vous.

octobre 19, 2020 — Frédérick Cadet

laissez un commentaire

Remarque: les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.