Demain les boutiques seront noires de monde.
Normal, c’est le Black Friday !
Il faut absolument profiter de ces soldes monstrueuses ! Non ?!
Prêts pour la frénésie ?!

PAS NOUS…

LE BLACK FRIDAY, C’EST QUOI ?

Plutôt récent en France, le Black Friday nous vient des États-Unis.
C’est une opération commerciale lancée au lendemain de Thanksgiving et qui démarre généralement, les campagnes d’achats de Noël.
Cet événement permet aux gens de réaliser de très bonnes affaires grâce à d’importants rabais.

UN VENDREDI NOIR ?

On aime bien l’idée qui dirait que ce vendredi noir marquerait pour les magasins,

le passage des écritures comptables rouges (déficit) à noires (solde positif).

Car il est vrai que ce jour-là tout est une question de chiffre.

Mais on pense plutôt que l’intitulé “Black Friday” vient des rues et des magasins, noirs de monde ce jour-là.

EN CHIFFRE, ÇA REPRÉSENTE QUOI ?

En France, plus de 50 millions de paiements par carte bancaire, enregistrés pendant le Black Friday 2018 selon RTL.
À titre de comparaison, il n’y avait eu « que » 42,7 millions de transactions bancaires en 2017.
Le chiffre d’affaires 2018 lié au Black Friday avait dépassé les 100 millions d’euros. Soit deux fois plus qu’un vendredi moyen.

Manifestation des gilets jaunes

Et tout ça malgré la crise des gilets jaunes qui battait son plein.

Si les chiffres restent importants c’est en partie grâce à l’émergence de
l’e-commerce et des achats en ligne. 
Selon GLOBAL NEW, aux États-Unis, ce sont 1,75 milliard de dollars qui avaient été dépensés en ligne, en 2018.

Seulement en milieu d’après-midi.

LE CONTRE COUP.

Avec ces chiffres fous, le Black Friday est le symbole de l’hyperconsommation, impliquant des surproductions de biens manufacturés qui coûtent en ressources, souvent non renouvelables et polluantes.

 
Graphique e commerce

1400 produits par minute. C’est la cadence moyenne à laquelle Amazon a écoulé ses produits durant le Black Friday 2017.

 

Un nombre en hausse chaque année. 

Mais le vrai coût de cette journée est social et environnemental.
Elle rend les emplois précaires.
Les clients sont se font souvent pigeonner par des enseignes qui gonflent d’abord leurs prix avant d’y appliquer des réductions le jour J.
Des produits sont fabriqués et importés en masse pour l’occasion.
Ce qui contribue au dérèglement climatique.

Studio odyssée soutient

#GREEN FRIDAY.

Pour nous, une consommation plus modérée est de mise.
Pas seulement le jour du Black Friday mais tout au long de l’année.
Demain ne sera qu’un prétexte pour se le rappeler.

En choisissant des marques ou des commerces indépendants responsables, chaque consommateur peut reprendre les choses en main et agir concrètement, pour une consommation durable et engagée.

Depuis plusieurs semaines des marques incitent à ne pas acheter, mais surtout à trier, réparer, recycler, revendre ou donner les vêtements que nous n’utilisons pas.
De bonnes pratiques qui font une vraie différence !

C’est le cas des 400 structures adhérentes du collectif Le greenfriday dont nous sommes maintenant partenaires.

Ainsi, nous nous engageons également à ne faire aucun rabais  en ce jour et à reverser 10% de notre chiffre d’affaires à l’association Zéro Wast France.

Bannière du green friday

Contre la consommation compulsive, militons pour un pouvoir de l’achat citoyen : celui de changer le monde au quotidien.

Et vous ? Vous êtes team #blackfriday ou team #greenfriday ?

Débattons en sainement dans les commentaires. 😉

Et n’oubliez pas, partagez, commentez, faites vivre l’odyssée avec nous 😊

Laisser un commentaire